La Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose lance son 1er appel à projets

, ,

La Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose (FRE), sous l’égide de La Fondation pour la Recherche Médicale (FRM), attire des experts de renommée internationale issus de la recherche sur l’endométriose et lance son premier appel à projets

Quelques mois seulement après sa création, la 1ère fondation pour la recherche exclusivement dédiée à l’endométriose a réuni une gouvernance de haut niveau médical et scientifique et les fonds nécessaires pour lancer un premier appel à projets.

Afin de remplir sa mission d’accélérer la recherche pour faciliter le diagnostic, comprendre l’endométriose et développer des traitements pour une maladie qui touche et handicape plus de 2 millions de femmes en France et reste encore incurable aujourd’hui, la fondation s’est entourée d’experts médecins et chercheurs de renommée internationale.

 

La gouvernance de la fondation intègre un Comité Exécutif et un Conseil Scientifique.

L’implication et la collaboration des tous les acteurs de la maladie est au cœur de la mission et des valeurs de la fondation. Le Comité Exécutif de la Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose reflète cette volonté en réunissant des professionnels de santé et des chercheurs (le Dr J.Belaisch-Allart, présidente du CNGOF, la Pr M.Nisolle, le Dr S.Bendifallah, F.Perrotte, sage-femme), une patiente experte diplômée(P.Saracco), des entrepreneures engagées dans la santé des femmes (C.Réal, M. Goilav-Nougier), les co-fondatrices (V .Desplanches, présidente de la Fondation et N.Clary présidente d’ENDOmind) et un représentant de la Fondation pour la Recherche Médicale, qui abrite la FRE (Benjamin Pruvost, président du directoire).

Pour construire la stratégie de recherche que la FRE souhaite soutenir ainsi que pour évaluer les projets qui seront financés par la fondation, le Comité Exécutif s’est entouré d’un Conseil Scientifique exceptionnel. Les chercheurs internationaux qui ont rejoint la FRE représentent à la fois une grande diversité d’expertises scientifiques impliquées dans l’endométriose et également nombre de pays engagés dans la recherche sur la maladie.  Ces chercheurs ont dédié leur carrière à la recherche sur la maladie et au soutien des malades.

Marina Kvaskoff, présidente du Conseil Scientifique de la FRE, est chercheuse épidémiologiste à l’INSERM. Elle a co-piloté le groupe de travail Recherche pour l’élaboration de la Stratégie Nationale de Lutte contre l’Endométriose mise en place par le Ministre Olivier Veran. Andrew Horne, est professeur en gynécologie et titulaire d’une chaire en gynécologie et science de la reproduction à l’Universid’Edimbourg. Caroline Gargett est professeur adjointe au département d’obstétrique et gynécologie de l’Université Monash à Melbourne. Daniel Vaiman est directeur de recherche à l’INSERM et responsable de l’équipe génomique, épigénétique et physiopathologie de la reproduction à l’Institut Cochin à Paris. Katy Vincent est diplômée de la King’s College School of medicine de l’université de Londres et travaille sur la douleur au Nuffield Department of Obstetrics & Gynaecology. Noemie Elhadad est professeure d’informatique biomédicale, affiliée au département d’informatique et au data Science Institute de l’Université de Columbia. Mathew Leonardi est chirurgien gynécologue et spécialiste des ultra-sons au Centre Médical de l’Université McMaster à Hamilton, au Canada. German Cano-Sancho est chargé de recherche à l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE). Erin Greaves est professeure associée au Centre for Early Life, Division of Biomedical Sciences, Warwick Medical school, à Warwick au Royaume Uni. Alice Romerio est docteure en sciences politiques et sociologue au Centre d’étude de l’emploi et du Travail (Ceet-CNAM) et rattachée au Centre de Recherches sociologiques et politiques de paris (Cresppa). Christian Becker est professeur associé et co-directeur du Endometriosis Care Centre d’Oxford, au Royaume Uni. Il est Chairperson du groupe de développement des guidelines pour la prise en charge des femmes souffrant d’endométriose pour l’ESHRE (European Society for Human Reproduction and Embryology).

 

Grâce à ces personnalités engagées autour d’une même mission, celle d’accélérer la recherche sur l’endométriose, des fonds ont déjà été levés et un premier appel à projets est lancé par la Fondation dès ce mois de juillet afin de soutenir financièrement deux projets de recherche en endométriose en 2021.

Le dossier de demande de financement est à télécharger sur le site fondation-endometriose.org et sera à renvoyer à l’adresse contact@fondation@endometriose.org avant le 4 octobre minuit

Les résultats de la sélection seront rendus publics dans le courant du mois de décembre.

 

Le Comité Exécutif

 

Le comité scientifique

Retrouvez les informations sur la Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose :

ENDOrun 2021 sous le patronage du Ministère de la Santé du 6 au 21/11,

Après le succès de la première édition digitale de l’ENDOrun...

Endométriose : Deuxiemeavis.fr & ENDOmind se mobilisent pour réduire l'errance médicale

Parce que l’errance médicale en endométriose est encore trop importante,...